Close

Not a member yet? Register now and get started.

lock and key

Sign in to your account.

Account Login

Forgot your password?

Le plus grand philosophe et védantiste de toute l’histoire de l’Inde

13 May Posted by in philosophie, Ressource, Sagesse | Comments Off on Le plus grand philosophe et védantiste de toute l’histoire de l’Inde

Jiva Goswami

Pour plusieurs des plus grands érudites de l’Inde, Jiva Goswami est connu comme étant le plus grand philosophe et védantiste de toute l’histoire de l’Inde. Il est malheureusement peu connu car son oeuvre, très difficile à comprendre, est très peu disponible en langue anglaise (et encore moins en Français).

Dans les mois et les années qui suivrons nous vous fournirons de plus en plus d’information sur sa contribution philosophique et spirituelle essentielle.

Voici un exemple de son travail que nous avons traduit dernièrement.Les 25 premières page de son Bhagavat-Sandarbha

Ce qui suit est une petite introduction sur sa vie et son oeuvre

«Naissance et les premières années»

Parmi les six célèbres Gosvamis de Vrindavana Srila Jiva Gosvami était le plus jeune. La date exacte de sa naissance n’est pas connue, mais il est généralement admis qu’il soit né au environ de 1511 à Ramakeli, dans le Bengale occidental. Il était le fils d’Anupama, le frère cadet de Rupa et de Santana Gosvami.

Alors agé d’environ trois ou quatre ans, ses oncles renoncèrent de leurs postes prestigieux en tant que ministres du Roi Musulman, Alauddin Hussein Shah, et partirent pour Vrindavan sur l’ordre de Sri Caitanya Mahaprabhu. Peu de temps, après avoir rendu visite au Seigneur Caitanya à Jagannath Puri, le père de jiva goswami qui était accompagné de son frère aîné Sri Rupa Gosvami, décéda sur le chemin du retour au village de Vrindavana.

«Le départ de Jiva Goswami pour Vrindavana».

En route vers Vrindavana, Jiva Goswami s’arrêta à Bénarès, le plus célèbre centre d’études religieuses de l’Inde. On croit qu’il aurait étudié sous la tutelle de Sri Madhusudana Vacaspati, un disciple du très célèbre logicien, Sarvabhauma Bhattacarya. Très rapidement Jiva Goswami maîtrisa les six systèmes de philosophie indienne. Voyant son génie exceptionnelle, les meilleurs érudits de Bénarès en furent stupéfiés. Après avoir compléter ses études, Jiva Goswami poursuivit sa route vers Vrindavana, où il prit refuge auprès de Sri Rupa et de Sanatana Gosvami.

Jiva Gosvami’s Bhajan Kutir in Radhakunda

Jiva Gosvami’s Bhajan Kutir in Radhakunda (Photo credit: Wikipedia)

Il étudia auprès de ses deux oncles, les principes définissant les différentes étapes du service de dévotion, le bhakti-tattva, tel qu’il leur a été enseigné par le Seigneur Caitanya Mahaprabhu. Le jeune Jiva assista ses oncles à la rédaction de leurs ouvrages, établissant des temples, et mettant à jour les divers lieux liés aux divertissements du Seigneur Krishna. Srila Rupa Gosvami dépendait de l’aide de Jiva pour l’édition de ses livres. Il était le plus grand philosophe et érudit de langue sankrite de son temps, et même de tous les temps. Il a le mérite d’avoir formé les trois plus grands prédicateurs de la tradition Gaudiya Vaishnava, soient, Srila Narottama das Thakura, Srinivas Acarya, et Sri Syamananda Prabhu.

Jiva Gosvami fonda le temple de Sri Sri Radha-Damodara à Vrindavan, l’un des sept grands temples de la ville. Selon le Bhakti-Ratnakara, les murtis ont été personnellement sculptées par Srila Rupa Goswami sur l’ordre du Seigneur Krishna dans un rêve. Srila Rupa Gosvami passa ses derniers jours dans ce temple desservi par Jiva Goswami. Son Samadhi repose dans la cour arrière à la droite du temple.

«Contribution littéraire»

Sevakunja in Vrindavan

Image via Wikipedia

Après le départ de ce monde de Rupa et de Sanatana Gosvami, Jiva Gosvami brilla comme un soleil radieux, en distribuantla lumière à la communauté Gaudiya Vaishnava. Tant à Vrindavan qu’au Bengale, il était considéré comme la plus haute autorité. Les gens venait du Bengale à pied simplement pour s’entretenir avec lui sur les conclusions initiatiques de la philosophie du Seigneur Caitanya. Il prenait soin de tous les pèlerins du Bengale et eut l’honneur d’accueillir Srimati Jahnava, l’épouse de Nityananda Prabhu.

«Philosophie d’Achintya-bhedabheda»

C’est dans le commentaire, le Sarva-samvadini, aux six Sandarbhas, que Jiva Goswami définit pour la première fois les principes de la philosophie de l’achintya bheda abheda-tattva de Chaitanya Mahaprabhu. Essentiellement, la philosophie de l’achintya-bheda abheda-tattva, «simultanément et inconcevablement un et différent» , évite les positions extrêmes entre le monisme pur, l’advaita védanta de Shankara et la version exclusivement théiste de pure dualisme(Dvaita) de Madhva, en interprétant les pouvoirs matériels et spirituels de la Personne Suprême (Bhagavan) en tant qu’être simultanément un et différent d’avec Lui.

En plus d’entretenir les temples, d’enseigner la philosophie, recevoir les invités et d’excaver les vestiges des lieux saints, Sri Jiva Gosvami rédigea beaucoup de livres ainsi que des commentaires sur les écrits de Srila Rupa et sur les textes originaux tel le Srimad Bhagavatam. Citons parmi ses oeuvres :

«Accomplissements littéraires»

Il existe environ 25 oeuvres littéraires attribuées à Jiva Goswami :

01-Hari-namamrta-vyakarana

Cet ouvrage traite de la grammaire Sanskrite où chaque mot, syllabe et règle grammaticale y est expliqué par rapport à Krishna et à ses Divertissements.

02-Sutra-malika

Le Sutra-malika est un ouvrage grammatical traitant de la dérivation des mots Sanskrits.

03-Dhatu-sangraha

Le Dhatu-sangraha est un ouvrage sur les racines des verbe des mots Sanskrits.

04-Radha-Krishna Archana Chandrika

05-Rasamrita-sesa

Le Rasamrita-sesa de Jiva Goswami traite de la composition Sanskrite. Il a composé cet oeuvre en s’inspirant du Sahitya Darpana de Visvanatha Kaviraja, mais utilise beaucoup de ses propres exemples aussi bien que ceux des autres Goswamis.

06-Madhava-mahotsava

Dans le Madhava-mahotsava, Jiva Goswami décrit la cérémonie du couronnement de Radha lorsqu’elle est nommée au poste de, Reine de Vrindavana.

07-Sankalpa-kalpadruma

Jiva Goswami explique les octuples divertissements quotidiens de Radha et de Krishna (asta-kaliya-lila) sous forme de prière.

08-Gopala-virudavali

C’est une courte poésie de Jiva Goswami exaltant les gloires de Gopala (Krishna) en 38 vers.

09-Bhavartha-suchaka-champu

10- Commentaire de la Gopala-tapani Upanisad

La Gopala-tapani Upanisad est une upanisad mineure très pertinente aux yeux des Gaudiya Vaishnavas parce qu’elle loue Krishna en tant que Dieu, la Personne Suprême. Le commentaire de Jiva Goswami de ce texte s’appelle le Sukha-bodhini.

11-Commentaire de la Brahma-samhita

La Brahma-samhita fût découverte par le Seigneur Chaitanya Mahaprabhu au temple d’Adi Keshava au Kérala, pendant ses voyages dans le sud de l’Inde. Le commentaire de Jiva Goswami de ce texte est connu sous le nom de dig-darshani.

12-Commentaire du Bhakti-rasamrita-sindhu

Jiva Goswami a écrit le Durgama-sangamani, son commentaire du Bhakti-rasamrita-sindhu de Rupa Goswami.

13-Commentaire de l’Ujjvala-nilamani

Jiva Goswami a écrit le Lochana-rochani, son commentaire de l’Ujjvala-nilamani de Rupa Goswami.

14-Commentaire du Yogasara-stavaka

15-Agni Puranastha gayatri-bhasya

Cette oeuvre est le commentaire de la Brahma Gayatri mantra, tiré des chapitres 216-217 de l’Agni Purana,.

16-Padma Puranokta Krishna-pada-padma-chihna

Ce texte de Jiva Goswami décrit les symboles trouvés sous les pieds de Krishna selon le texte du Padma Purana.

17-Sri Radhika-kara-pada-sthita-chihna

Ce court texte de Jiva Goswami décrit les symboles trouvés sous les mains et les pieds de Radha.

18-Laghu Vaishnava Toshani

Le Laghu Vaisnava Toshani est le commentaire de Jiva Goswami du Srimad Bhagavatam.

19-Gopala-champu

Le Gopala-champu est une oeuvre poétique en deux division écrit par Jiva Goswami. La première partie, le Purva-champu, contient 33 chapitres et décrit la vie de Krishna à Vrindavana. La deuxième partie, l’Uttara-champu, contient 37 chapitres et décrit les Divertissements de Krishna lorsqu’il quitte Vrindavana et le sentiment de séparation de ses résidants que suscite Son absence.

20-Sad Sandarbhas (six Sandarbhas)

Selon les propres dire de Jiva Goswami, Gopala Bhatta Goswami avait déjà effectué le travail préliminaire de ces livres mais n’a pas pu les achever. Jiva Goswami reprit le travail de Gopala Bhatta et le développa en six livres où il y présente systématiquement, toute la philosophie du Seigneur Chaitanya Mahaprabhu, appuyé par des citations scriptuaires. Il a également écrit un autocommentaire étendu aux Sandarbhas appelé le Sarva-samvadini. Les six Sandarbhas sont comme suit :

a) Tattva-sandarbha

Le Tattva sandarbha est un traité sur les divers types d’évidences (pramanas) utilisées en philosophie. La conclusion de Jiva Goswami est que shabda (le son divin sous la forme des écritures védiques) est le plus élevé, et d’entre toutes les écritures, le Bhagavata Purana régne suprême.

b) Bhagavata-sandarbha

Dans le Bhagavata-sandarbha, Jiva Goswami élabore la distinction entre l’aspect impersonnel de l’Absolu (Brahman), l’aspect localisé de Dieu sise dans le coeur de chaque être vivant en tant que (Paramatma) et l’aspect personnel la plus élevée de la Réalité Ultime (Krishna ou Bhagavan). Il décrit également le royaume spirituel de Krishna, les modes de la nature matérielle, le mode de la pure vertu (visuddha-sattva), l’importance d’adorer la murti de Krishna et la nature et les qualités de la murti.

c) Paramatma-sandarbha

Le paramatma-sandarbha décrit l’Âme Suprême (Paramatma) et comment l’Âme Suprême réside dans le coeur de tous les êtres. Les différences parmi les manifestations du Seigneur y sont également discutées tout comme la nature de l’entité vivante conditionnée, le pouvoir illusoire de (Maya), le monde temporel, la théorie de la transformation, les divers avataras de Krishna et comment ils répondent aux désirs du Vaishnava, et comment Dieu est défini par six opulences particulières.

d) Krishna-sandarbha

Dans son Krishna-sandarbha, Jiva Goswami énumère un certain nombre de citations de diverses écritures pour démontrer que Krishna est le Dieu Suprême. Il discute également des divertissements et des qualités de Krishna aussi bien que de Ses avataras et expansions plénières. On y retrouve une description de Goloka, la planète de Krishna par rapport à la Vrindavana du monde matérielle, les associés de Krishna et leurs expansions et il y a également une description de Gopis et la position le plus élevé de Radha parmi elles.

e) Bhakti-sandarbha

Le Bhakti-sandarbha explique comment la dévotion à Krishna est exécutée. Il discute également du Varnashrama-Dharma (le système socio-religieux établi dans les écritures), la position superexcellente de la dévotion offert à Krishna par rapport à celle du yoga, et de la futilité du culte offert aux divinitées mineures du Panthéon Hindoux par rapport au culte des dévots de Krishna. Le texte explique également la libération de l’âme, la position de Shiva en tant que dévot de Krishna, comment la dévotion inconditionnelle à Krishna élève le dévot à la position spirituelle la plus élevée et divers autres points sur l’exécution du service de dévotion.

f) Priti-sandarbha

Le Priti-sandarbha est un traité sur l’amour divin, l’objet suprême étant Krishna. L’amour pour Dieu (prema) est considéré par Jiva Goswami comme étant la forme de libération la plus élevée. Il poursuit son analyse comparative sur les divers types de libération mais conclut finalement que la Prema Bhakti est la plus élevé. Il y discute également sur la méthode pour l’atteindre, comment la réveiller, et les symptômes qui en découle pour celui qui l’atteint. Le Priti-sandarbha discute également des distinctions entre la convoitise humaine et l’amour divin, les divers échanges d’amour parmi les associés de Krishna, la superexcellence de la Madhurya-rasa (les doux échanges d’amour divin), les différents niveaux de rasas, et les gloires de Radha.

g) Krama-sandarbha

Le Krama-sandarbha est un commentaire sur le Srimad Bhagavatam: http://en.academic.ru/dic.nsf/enwiki/1601879

Enhanced by Zemanta