Close

Not a member yet? Register now and get started.

lock and key

Sign in to your account.

Account Login

Forgot your password?

Glossaire pour l’école de yoga & védanta prema-yoga

 

Glossaire (Version 2005)

Prenez note que chaque mot sanskrit à caractère philosophique,  tel que ceux qui sont contenus dans ce glossaire, ont entre huit et trente significations différentes selon le contexte dans lequel ils sont utilisés et l’école de philosophie qui les définit. Nous ne pouvons qu’essayer de donner une définition à la fois succincte et générale de ces mots sanskrits.

 

  • Absolu : Nom donné pour la Source de toutes choses qui n’est pas vraiment définissable par de simple mot.

  • Abhayam : La vertu divine d’absence de peur, état inébranlable dans lequel on cesse d’être la proie des ennemis intérieurs engendrés par la peur, l’illusion, le désir, la colère, l’orgueil, l’avidité et l’envie.

  • Abineveshhita : Absorption totale dans l’illusion. (Cinquième niveau d’ignorance).

  • Acharya : Précepteur. (Celui qui enseigne par l’exemple. généralement réservé au fondateur d’une grande école de philosophie ou d’un grand mouvement spirituel)

  • Adhibhautika : La misère causée par les autres êtres depuis les humains jusqu’aux bêtes sauvages, reptiles, insectes, etc…

  • Adhidaivika : La misère d’origine céleste imputable aux éléments atmosphériques (chaleur, sécheresse, froid, tempête, cyclone, etc.)

  • Adhyatmika : La misère qui provient de soi-même comprenant la souffrance mentale aux innombrables formes,  comme d’obtenir ce qu’on n’aime pas, ne pas obtenir ce qu’on aime, etc.

  • Adikar : Qualifications.

  • Annamaya : L’aspect physique et corporel. (Premier niveau du Panca-Kosha)

  • Anandamaya : Le niveau de la béatitude spirituelle. (Cinquième niveau du Panca-kosha).

  • Ananda : Félicité ou Béatitude. Bonheur spirituel.

  • Ananta : Infini.

  • Anartha : Désir non voulu.

  • Anartha nivritti : Représente la quatrième étape d’avancement du chercheur spirituel. Le chercheur doit se purifier des désirs qui l’éloignent de son objectif spirituel. C’est un long et pénible travail mais tous les mauvais désirs doivent être éliminés.

  • Arjuna : Littéralement ce mot signifie « simple». Le troisième des cinq frères Pandava, l’un des héros de l’épopée du Mahabharata. Grand guerrier et proche disciple de Krishna. C’est à lui que Krishna transmit ses enseignements dans la Bhagavad-gita.

  • Aristote : Philosophe  grec, né à Stagire (Macédoine) (384-322 av. J.-C.). Il fut le précepteur d’Alexandre le Grand et le fondateur de l’école péripatéticienne. Son système repose sur une conception de l’univers où la diversité de ce qui le constitue exprime une unité, que le philosophe, au savoir encyclopédique, doit montrer dans un discours rigoureux. Aristote est l’auteur d’un grand nombre de traités de logique, de politique, d’histoire naturelle, de physique et de métaphysique. Il est le fondateur de la logique formelle. Son œuvre a marqué la philosophie et la théologie du Moyen Âge en Occident et a influencé plusieurs philosophes de l’islam.

  • Asana : Posture. Correspond à la troisième étape de l’asthanga yoga de Patanjali. La posture doit répondre à deux exigences : être stable et agréable. Ce sont des postures physiques qui permettent de fortifier le corps, de purifier les nerfs et développer la concentration mentale.

  • Asat sangha : S’associe et vit en compagnie de gens qui ne sont pas sages et ne suivent pas les principes du dharma.

  • Asat sambhandha : Littéralement signifie relation non éternelle. Souvent utilisé pour signifier les relations matérielles (Parent ou amis) et la relation entre l’âme et le corps.

  • Ashakti : Représente le sixième degré d’avancement du chercheur spirituel. Il a développé un attachement spirituel dû à un ego spirituel.

  • Ashmita : En relation avec le corps. (Deuxième niveau d’ignorance). Absorption dans la matière.

  • Asthanga yoga : Le  yoga en huit étapes de Maharshi Patanjali : yama, niyama, asana, pranayama, pratyahara, dharana, dhyana et samadhi. La pratique du yoga comporte huit étapes, qui sont littéralement les huit membres ou aspects du yoga. Les deux premières étapes constituent le fondement préalable à toute pratique yogique. Si cette base n’est pas sûre, la pratique ultérieure risque d’être instable, interrompue ou pervertie.

  • Asura : Personne matérialiste qui est souvent qualifiée de nature démoniaque. Signifie ceux qui vont à l’encontre des principes lumineux.

  • Ataraxie : Quiétude absolue de l’âme qui, selon l’épicurisme et le stoïcisme, le principe du bonheur.

  • Atma : L’âme individuelle. Littéralement signifie « âme ».  Généralement utilisé dans le texte pour signifier l’âme individuelle qui est distincte de l’Âme Suprême. Dans la tradition impersonnaliste aucune distinction n’est faite entre les deux.

  • Avadhouta : Personne spirituellement réalisée qui n’agit pas selon les normes. Elle est déconnectée de la réalité matérielle.

  • Avatar: Littéralement; «ce qui descend;  manifestation divine en ce monde». Dieu, l’une de ses émanations plénières ou l’un de ses représentants, « descendu » du monde spirituel dans l’univers matériel pour rétablir les principes de la religion et nous enseigner comment élever notre conscience spirituelle.

  • Avidya : Ignorance ou contraire à la connaissance (vidya).

  • Ayuktasya : Celui qui n’est pas engagé dans une discipline spirituelle.

  • Ayurveda : Médecine qui se rapporte aux humeurs internes très subtiles et préventives où on essaie de balancer les énergies pour rester en santé. Science traditionnelle de l’Inde ancienne, encore largement pratiquée de nos jours, fondée sur les écritures védiques. Elle enseigne que la santé dépend de l’équilibre des éléments dans le corps.

  • Bedha : Différence.

  • Berkeley : Philosophe britannique.

  • Bhagavan : Le Seigneur. (Littéralement celui qui possède pleinement les six perfections : beauté, richesse, renommée, puissance, sagesse et renoncement).  Ce nom représente la Vérité Absolue en son aspect ultime, ou Dieu, la Personne Suprême. Terme qui dénote ce qui est glorieux, divin, vénérable et sacré, et qui est utilisé pour s’adresser à Dieu ou aux saints.

  • Bhagavad-gita : (Le chant du Seigneur) Ce trésor de la spiritualité universelle où le Seigneur Krishna instruit son disciple Arjuna sur la nature de Dieu, de l’univers et du Soi suprême, sur les différentes formes de yoga, la nature du dharma et la manière d’atteindre la spiritualité. Krishna explique la voie de la spiritualité alors qu’Arjuna s’apprête à livrer bataille afin de montrer que la spiritualité peut être vécue en toute circonstance.

  • Bhajana kriya : Littéralement : activité qui a trait à des mantras utilisés par adoration intérieure. Un autre mot pour dire notre pratique spirituelle (Sadhana).

  • Bhakti yoga : Littéralement : le yoga de l’amour et de la dévotion. La voie du développement de la bhakti, de l’amour pour Dieu, en son état pur, sans la moindre teinte d’action intéressée (karma) ou de spéculation philosophique (jnana). Il constitue l’étape finale du yoga tel que l’enseigne la Bhagavad-Gita, et se pratique par l’abandon de soi au Seigneur Suprême, Sri Krishna, à travers les neufs activités dévotionnelles et sous la direction d’un acharya. C’est la voie qui conduit à la réalisation du Soi et qui donne la première place à l’expression de la dévotion envers Dieu; c’est pourquoi on l’appelle yoga de l’amour divin.  Le yoga de la dévotion; voie d’union avec le Divin dont la discipline essentielle consiste à offrir constamment son amour à Dieu et à se souvenir continuellement du Seigneur.

  • Bhartrihari : Grand roi devenu un grand poète et qui a écrit de nombreux textes sur la tradition védique.

  • Bhava : Attitude pleine de sentiment. Émotion spirituelle, sentiment d’absorption ou d’identification ou attitude spirituelle.

  • Bouddha : Littéralement : intelligent. Selon la philosophie bouddhiste il y a eu plusieurs autres différents bouddhas.  Le dernier Bouddha venu il y a plus «de 2500 ans est le Bouddha historique qu’on appelle Siddhartha Gautama, qui renonça à son royaume pour se mettre en quête de l’illumination. Tandis qu’il était sous un arbre buddhi, à Gayâ, il résolut la Vérité et tomba dans un profond état de méditation qui le conduisit à l’illumination. Après cela, il mena une vie itinérante pour répandre son enseignement, selon lequel on pouvait mettre un terme à la souffrance grâce à la méditation.

  • Brahma : Le créateur de notre univers matériel. Le premier être créé dans l’univers. Il reçoit du Seigneur Suprême le pouvoir de tout créer dans l’univers, dont il est le régent principal. Les deux autres sont : Vishnu, qui représente le principe de préservation, et Shiva, qui représente le principe de destruction.

  • Brama yoga : Une autre forme de yoga pour se relier à l’Absolu.

  • Brahman : Littéralement : ce qui rend grand.  Terme vedantique désignant la Réalité Absolue, le Principe Suprême, Omniprésent. Dans la tradition du vedanta non duel impersonnel (de Shankaracharya) le Brahman est la Réalité Absolue sans aucun attribut. Dans les cinq autres écoles de vedanta, il a une forme impersonnelle et aussi une infinité de formes personnelles. Ces formes sont remplies d’attributs infiniment spirituels.

  • Brighu muni : Sage. Un des fils de Brahma.

  • Buddhi yoga : Le yoga de l’intelligence.

  • Caritas : L’amour spirituel selon la philosophie chrétienne.

  • Chakra : (Roue) Centre d’énergie subtil (Prana) situé dans le corps subtil. Il y a sept chakras principaux. Quand la kundalini est éveillée, elle s’élève depuis le muladhara chakra, à la base de la colonne vertébrale, jusqu’au sahasrara, le centre spirituel situé au sommet du crâne.

  • Chitta : La conscience. Désigne aussi le cœur comme étant le siège de la conscience.

  • Chit : (Prononcer tchit).  Énergie spirituelle de conscience.

  • Darshan : Littéralement : vision. (1) C’est un mot qu’on utilise en Inde pour désigner une philosophie. (2) Être en présence d’un saint. (3) Voir Dieu ou une forme symbolique de Dieu (Murti).Dasya rassa : Le sentiment d’être le serviteur de Dieu, de prendre joie à le servir par toutes les voies possibles, sans attendre la moindre récompense, mais pour l’amour de lui, sans la moindre nuance de peur ou de contrainte. Par exemple, c’est la relation qui attache Hanuman à Rama. C’est le deuxième niveau des cinq rassas principaux.

  • Descartes (René) : Philosophe français qui est à l’origine du système de pensée cartésien. Très populaire suite à sa phrase : «Je pense donc je suis».

  • Devas : Ce sont les Dieux mineurs qui sont en charge de la nature matérielle. Par exemple Indra est le Dieu de la pluie et reconnu comme étant le Dieu de tous ces devas. Il est une divinité secondaire. Il ne faut pas le confondre avec l’Absolu.

  • Dharana : La fixation de l’activité mentale sur un lieu circonscrit est la concentration. Retenir, porter, garder en mémoire. Technique de concentration destinée à préparer l’esprit à la méditation. Sixième étape de l’asthanga yoga.

  • Dharma : (1) Conduite vertueuse (2) Religion (3) « Devoirs » autres noms pour les différents devoirs religieux, sociaux et familiaux (svadharma) de l’homme.

  • Dharma shala : Autel réservé au pèlerin.

  • Dhyana : L’état de méditation. C’est le perfectionnement de dharana. Le problème maintenant est de prolonger cette fixité qui, dans les débuts de la pratique, n’est atteinte que pour quelques instants, puis vacille. Un flot continu de cognition centré sur un point est appelé dhyana.

  • Drastavya : La vision d’une chose. Quatrième et dernière étape du processus de compréhension véritable.

  • Duhkha : Souffrance, douleur

  • Ego : Représente l’identification à ce que l’on croit être.

  • Empirisme : Ce qui peut être mesuré. Méthode fondée uniquement sur l’expérience. Théorie de la connaissance d’après laquelle le savoir procède de l’expérience et mesuré par nos sens. L’empirisme est absolument nécessaire pour bien vivre en ce monde et est le fondement de la science moderne. Mais inefficace pour déterminer la Réalité Ultime et spirituelle qui ne peut être expérimentée que de façon spirituelle.

  • Épictète : Philosophe stoïcien du premier siècle, né à Hiérapolis (Phrygie). Ses entretiens et son manuel réduisent le stoïcisme à une morale fondée sur la différence entre ce qui dépend de l’individu et ce qui ne dépend pas.

  • Épicure : Philosophe grec qui était un des premiers stoïciens qui prônait d’avoir une vie heureuse en vivant dans la simplicité et non pas dans l’hédonisme comme il est souvent compris dans sa version populaire.

  • Épistémologie : Dans la tradition védique, l’épistémologie est, dans son sens large, savoir comment savoir. C’est le système qui définit comment obtenir une connaissance véritable. L’épistémologie védique reconnaît non seulement la validité de l’empirisme scientifique et aussi un deuxième niveau de connaissance qui soit philosophique (anumana) mais surtout un niveau de connaissance qui vient par la méditation, la contemplation et la révélation spirituelle (shabda).

  • Gandarvas : Anges des planètes supérieures.

  • Gopis : Représentent le plus haut degré spirituel que l’âme peut atteindre donc, la plus haute forme de yoga telle que décrite dans la Bhagavad-Gita (Chapitre 6, verset 47). Extérieurement les gopis sont de jeunes filles qui s’occupent des vaches comme Khrisna. Mais ce sont elles qui sont le plus intimement liées à l’Absolu.

  • Goswami Jiva : Grand saint vaishnava du dix-septième siècle formé par Ruppa Goswami et Sanatana Goswami et qui a été le plus grand philosophe de la tradition Gaudiya vaishnav.

  • Gunas : Cordes. Qualités. Au nombre de trois ; sattva (vertu), rajas (passion) et tamas (ignorance). Il s’agit des diverses influences qu’exerce l’énergie matérielle illusoire sur les êtres et les choses. Ils déterminent, entre autres, la façon d’être, de penser et d’agir de l’âme qu’ils conditionnent. C’est par leurs interactions que s’opèrent la création, le maintien et la destruction de l’univers.

  • Hanuman : Adorateur idéal et serviteur de Rama qui avait la forme d’un singe doué d’une grande force (Ramayana). La force insurpassable d’Hanuman n’avait d’égale que sa totale dévotion envers le Seigneur Rama, pour lequel il accomplit de nombreux exploits avec bravoure et audace.

  • Hatha-yoga : C’est le yoga qui se concentre surtout sur les postures physiques.

  • Heidegger (Martin) : Philosophe allemand, né à Messkirch (1889-1976).  Ses recherches ont porté sur l’ontologie existentielle (l’être et temps, 1927 ; introduction à la métaphysique, 1953).

  • Hitler : Dictateur allemand qui a créé  la deuxième guerre mondiale.

  • Hitopadesha : Livre de sagesse pratique et grand classique de l’Inde.

  • Huxley (Thomas) : Penseur et écrivain qui a fait une très belle contribution à la sagesse universelle par son livre philosophia Pérennise.

  • Indra : Le Dieu de la pluie qui siège au-dessus de tous les autres devas secondaires.

  • Jagratta : C’est le niveau de conscience à l’état de veille.

  • Jnana yoga : Littéralement : yoga de la connaissance. (1) Yoga qui permet d’obtenir la sagesse suprême au moyen de la quête intellectuelle le savoir spirituel, la contemplation ininterrompue et l’investigation intérieure. (2) Connaissance de soi; souvent utilisé comme un terme technique désignant la voie par laquelle on s’identifie à l’Absolu en croyant être déjà le suprême qu’il s’agit de se le rappeler pour s’y fondre à nouveau. Comparativement à la voie de la bhakti dans laquelle on garde une individualité distincte de l’Absolu, éternellement afin de le servir dans un amour grandissant.

  • Jung (Carl gustav) : Un des premiers étudiants de Freud mais qui a mis beaucoup plus d’emphase sur l’aspect spirituel des individus.

  • Jyotih : Radiance, effulgence, lumière divine.

  • Kama : Désirs, passion ou convoitise matérielle.

  • Kanishta : Celui qui a une petite foi en Dieu.  A aussi peu de connaissance. Représente les qualifications minimales pour approcher Dieu.

  • Kant (Emmanuel) : Philosophe allemand très important qui a écrit sur des ouvrages d’écrivains et sur les limites de la raison humaine.

  • Karma : Littéralement : action. (1) Action se produisant sous l’effet de la loi qui constate que toute cause produit un effet (Celui qui fait du bien recevra du bien); (2) Selon une définition populaire c’est l’ensemble des conséquences de nos actions verbales, mentales et physiques qui font venir les bonnes et les mauvaises occasions dans notre vie.

  • Karma yoga : Le yoga de l’action, voie spirituelle dans laquelle les actions sont accomplies par devoirs et où l’on demeure détaché du fruit de ces actions. C’est un des yogas qui est plus important que celui du hatha yoga ou du yoga de la méditation.  Il est même plus important que le jnana yoga car il peut nous amener au bhakti yoga. De plus ce yoga peut être accompli par tous, que l’on soit théiste ou athée, sage ou matérialiste.

  • Krishna : Il est celui qui enseigne à Arjuna dans la fameuse Bhagavad-gita et reconnu par tous les grands sages de l’Inde comme étant la plus haute forme de l’Absolu. Nom originel de Dieu, la Personne Suprême, dans Sa Forme spirituelle première; signifie « l’infiniment fascinant ». Aussi nommé Acyuta, Bhagavan, Damodara, Devaki-nandana, Govinda, Hriskesa, Jagatpati, Janardana, Kesava, Kesinisudana, Madhava, Madhusudana, Maha-baho, Mahesvara, Partha-sarathi, Purusottama, Rama, Syamasundara, Vasudeva, Vishnu, Yadava, Yajna, Yajnapati, Yajna Purusa, Yajnesvara, Yasoda-nandana, Yogesvara.

  • Kriya yoga : Littéralement : le yoga de l’activité.

  • Krodha : Frustration et colère.

  • Kula dharma : Le dharma de la famille ou de la société.

  • Lobha : Avarice

  • Mada : Folie

  • Madhurya rassa : L’attitude de l’amoureux et de l’aimé. L’amour, symbolisé par celui d’une jeune femme pour son bien-aimé est la relation d’amour la plus intime de toutes. C’est la cinquième et plus élevé des rassas qui représente le plus haut niveau d’accomplissement spirituel.

  • Madhyama adhikari : Littéralement : qualification moyenne.  Foi spirituelle et connaissance spirituelle peu développées. Ce qui donne une qualification moyenne pour commencer sur la voie de la bhakti.

  • Madvacarya : Un des plus grands enseignants et sages de l’Inde (10ième siècle). Fondateur de l’une des plus importantes écoles de vedanta, advaita vedanta, qui représente le vedanta de la dualité spirituelle.  À ne pas confondre à la dualité matérielle. Il fut l’un des enseignants le plus important de l’humanité; la seule compréhension de la non dualité n’est pas suffisante, il faut aussi connaître la dualité spirituelle pour obtenir une connaissance spirituelle complète.

  • Mahabaratha : Signifie la grande histoire de la dynastie Baratha.  Baratha signifie la lumière. C’est un ithihasa (un texte d’histoire) très populaire en Inde.

  • Manamaya : Raison et émotion. Troisième niveau de conscience dans le Panca-kosha.

  • Matsarya : L’envie.

  • Maya : Littéralement : ce qui n’est pas. Se réfère au pouvoir illusoire de l’énergie matérielle qui voile l’identité véritable de chaque individu vivant en leur faisant croire qu’ils sont de nature matérielle et qu’ils doivent accomplir des activités matérielles égoïstes.  Toutes les entités vivantes sont sujettes à être illusionnées par cette énergie illusoire, seul ceux qui sont unis véritablement à l’Absolu par un yoga sérieux peuvent se libérer de l’emprise illusoire.

  • Miller, Stanley : Scientifique qui dans les années 1960 a montré qu’on pouvait fabriquer des acides aminés. Depuis ce temps on tente de prouver que la vie peut être fabriquée en laboratoire.  Jusqu’à aujourd’hui les scientifiques n’y sont jamais parvenus. Mantavya : Délibération, analyse. C’est la deuxième étape du principe par laquelle on peut obtenir la vision spirituelle complète.

  • Mrtyu : La mort.

  • Mythia : Littéralement : faux. C’est un terme très sophistiqué de philosophie surtout utilisé par le advaita-vedanta pour désigner un caractère ne pouvant être défini comme étant réel ou irréel.

  • Newton : Scientifique d’Angleterre qui a fait avancer la science moderne. On lui attribue la formule f=ma.

  • Nidhi-dhyasita : Une méditation prolongée. C’est la troisième étape dans l’obtention de la connaissance à partir de l’écoute transcendantale.

  • Nietzsche : Philosophe allemand qui a parlé avec nostalgie de la mort de Dieu. Il a aussi dit qu’il croirait à un Dieu qui danse. Il aurait été bon qu’il connaisse les Dieux de l’Inde car ils dansent tous.

  • Nirvana : Littéralement : extinction. Extinction des souffrances et des désirs matériels dans un sens large du terme. Il y a aussi plusieurs autres connotations comme : illumination, libération au paradis selon de très nombreuses écoles bouddhistes.

  • Niyama : Constitue la deuxième étape du yoga en huit phases de asthanga-yoga de Patanjali. Niyamas sont de forme positive et constructive et visent à l’organisation de la vie intérieure, personnelle. Imposer des limites au comportement extérieur n’est pas suffisant, il faut restructurer la personnalité profonde au moyen de cinq observances qui doivent être pratiquées régulièrement, jour après jour. (La purification, le contentement, l’effort sur soi, l’étude de textes spirituels  et la consécration à Dieu)

  • Nisphala : Qui ne donne aucun fruit véritable ou même donne des fruits secondaires et non ceux véritablement voulus.

  • Om : Vibration spirituelle qui représente en une syllabe l’Absolu.Padma purana : Un des puranas supérieurs. Texte philosophique et historique.

  • Panca-Kosha : Cinq niveaux de conscience.

  • Patanjali : Grand sage et auteur des célèbres Yogas Sutras qui constituent l’un des six systèmes orthodoxes de la philosophie indienne. C’est le texte de référence en ce qui concerne la voie de l’asthanga yoga.  Philosophe, auteur de grands commentaires sur les traités de grammaire sanskrite établis l’un par pannini, l’autre par katyayana.

  • Paramatma : L’Âme Suprême. Émanation plénière de Krishna (Bhagavan) qui vit dans le cœur de chaque être, en chaque atome de la création matérielle et même entre les atomes. Il constitue l’aspect « localisé », omniprésent, de la Vérité Absolue, et représente le degré intermédiaire de la réalisation de l’Absolu.

  • Platon : Philosophe grec, né à Athènes (428 ou 427-348 ou 347 av. j.c.). Disciple de Socrate, il fait parler son maître dans des dialogues où il définit une notion (l’amitié, la vertu, etc) puis développe une argumentation dialectique et mathématique. Platon est l’auteur d’une trentaine de dialogues dont les plus importants sont le Banquet, Phédon, la République, Phèdre, Parménide, le Sophiste, Timée et les Lois. Distinguant le savoir de l’opinion et le monde des idées et de la vérité du monde sensible, il s’articule notamment une théorie de l’être et de la nature avec une théorie du langage et de la politique. En 387 av j.-c, il fonda à Athènes une école philosophique (l’académie) et inaugura ainsi une tradition féconde : le platonisme.

  • Pranayama : Technique yoguique consistant à contrôler le souffle de manière systématique, ce qui entraîne la stabilisation de l’esprit. Elle purifie le corps et stabilise le mental. Le contrôle du souffle vise au contrôle du prana (Énergie vitale subtile). Pratyahara : Cinquième étape de l’asthanga-yoga de Patanjali.  Réabsorption, retraite, désinvestissement du monde, restreinte de l’emprise des six sens. Le yogi doit maintenant arriver à s’abstraire entièrement du monde extérieur : c’est le retrait des sens. Les cinq facultés de perception, les cinq facultés d’actions et la faculté mentale doivent cesser d’être engagées dans leurs domaines d’activités respectifs : son, contact, forme, odeur, parole, préhension, ambulation, excrétion, jouissance, et pensée.

  • Prema : Un pur amour spirituel qui n’est autre que la bhakti parvenue à maturité, devenu un flot ininterrompu d’amour pour l’Absolu dans sa forme spirituelle la plus complète.

  • Radha : Compagne éternelle de Krishna. Forme personnifiée de l’énergie spirituelle interne de l’Absolu dans sa forme de Khrisna.  Elle incarne la perfection de l’amour et de la dévotion pour le Seigneur. La tradition indienne en fait le symbole de la pure dévotion à Dieu.

  • Raga : (1) Terme technique utilisé pour décrire les différents types de musiques indiennes qui ont pour but de faire la distinction entre les différents types d’émotions rencontrés dans la journée. (2) Signifie attachement dans le contexte philosophique et fait référence à un attachement de nature spirituelle qui se développe à mesure de la perfection de la conscience spirituelle.

  • Rajas-gunas : Un des trois gunas.  Celui de la passion, de la soif ardente d’accomplir des actions et d’étancher des désirs intenses.

  • Ramacandra : Un des plus grands avatars ou manifestation divine de l’Absolu dans ses formes personnifiées. Représente le roi et l’homme idéal suivant les principes du dharma de façon exemplaire.  Sa merveilleuse histoire est racontée dans le fameux récit le Ramayana.

  • Rassa : Littéralement : goût exquis qui vient lorsqu’on goûte un doux échange d’amour spirituel venant de la relation d’union avec l’Absolu.

  • Reeves, Hubert : Scientifique qui vit en France et est expert en astrophysique.  Dans la vulgarisation des grandes idées des sciences modernes.

  • Romain (Rolland) : Il aimait beaucoup la philosophie de l’Inde.

  • Rumi, Jalaluddin : (1207-1273). Saint poète soufi éminent de Perse et de Turquie, considéré comme l’un des plus grands poètes de tous les temps.  Après avoir rencontré le saint errant Shams I Tabrize, le jeune érudit austère qu’il était se mua en un chantre enivré de l’amour divin.

  • Ruchi : Cinquième étape sur le chemin spirituel de la bhakti.  Le chercheur spirituel commence à avoir le goût pour les choses spirituelles de façon spontanée.

  • Sadhana : Discipline spirituelle.

  • Sadhu : Littéralement : vient du mot sat qui signifie éternité et vérité. Saint homme. Celui qui est sur la voie de la sagesse. Chercheur de la vérité. Utilisé en Inde pour parler des ascètes qui ont quitté toutes liaisons apparentes avec la vie matérielle.

  • Saint-Augustin : Grand penseur chrétien qui a su combiner la philosophie néo-platonicienne avec le catholicisme au quatrième siècle.

  • Samadhi : Huitième et dernière étape de l’asthanga yoga de Patanjali. État méditatif avec l’Absolu caractérisé par une absorption totale de l’esprit. C’est un état très rarement atteint.

  • Samsaras : La roue des naissances et des morts. Principe qui amène l’âme à se réincarner continuellement dans d’autre corps tant qu’elle n’aura pas atteint une des perfections spirituelles.

  • Samskaras : Impressions laissées par les pensées et actions passées qui subsistent dans le corps subtil. Impression mentale, tendance subconsciente. Force opérante sous forme de prédispositions physiques ou mentales résultant d’existences ou d’actions antérieures.

  • Sangha : (1) Association  (2) compagnie de gens spirituels.

  • Sankhya yoga : Le yoga de l’étude analytique.

  • Santa rassa : Le premier niveau de relation personnelle avec l’Absolu en donnant une rassa (doux échange d’amour en relation avec l’Absolu). Il est caractérisé par la quiétude, la paix, la neutralité. Et la non participation. Il représente un état tellement ébahi devant la grandeur de Dieu que l’âme ne peut concevoir qu’elle peut faire quoi que ce soit pour un Dieu aussi grand.

  • Sartre (Jean-Paul) : Philosophe et écrivain français.  Il était existentialiste et athée.

  • Sat : Éternel. Aussi utilisé en terme philosophique pour signifier véritable.

  • Sat sangha : Compagnie bénéfique qui se réfère aux personnes qui prennent la compagnie des sages.

  • Sattva-guna : L’un des trois gunas, celui qui est caractérisé par la venue de la connaissance, de la pureté et de la sagesse.


  • Shams I Trabize : Saint soufi et avadhut itinérant du Xième siècle, originaire de Trabiz, en Perse. Il fut le maître de Jalaluddin rumi, le plus grand poète mystique de Perse. Certaines personnes disent qu’il a voyagé longtemps en Inde avant de rencontrer Rumi.

  • Shankaracharya : Un des plus grands sages de l’Inde né au huitième siècle. Il est celui qui est reconnu comme le fondateur de la tradition de l’advaita-vedanta.

  • Shakti : Énergie, puissance. Elles peuvent être de nature matérielles ou spirituelles.

  • Shaktiman : La source de la shakti (énergie).

  • Sakya rassa : Sakya rassa est défini comme étant l’amitié. Dieu est senti, non plus comme un maître, mais comme l’ami proche du cœur, envers qui l’on a une confiance Absolue et une camaraderie sans réserve. Par exemple, c’est la relation qui attache Arjuna et Krishna.

  • Shastra : Textes de révélation spirituelle qui représentent l’Absolu dans sa forme de connaissance (shabda brahman).  Ils sont la plus haute autorité philosophique sur les sujets qui sont au-delà de la capacité des sens; empirismes et de la raison (philosophie traditionnelle). Les shastras les plus vénérés par les sages sont la Bhagavad-Gita, les Upanishads, les Védantas Sutras et le Bhagavad-Purana.

  • Shiva : (1) Étymologiquement : de bonne augure (2) se réfère à l’une des divinités principales de l’Inde. Il est en charge de la destruction de l’univers lorsque le temps est venu.

  • Shraddha : Première manifestation de l’énergie spirituelle qui nous lie avec l’Absolu. Caractérisé par la naissance de la foi envers ce qui est spirituel et diminution de la foi dans les croyances matérielles.

  • Shri Harsha : Grand sage de l’Inde expert dans la logique indienne (nyanya).

  • Shrotavya : Littéralement : l’écoute. La première étape dans la voie du développement de la connaissance spirituelle véritable.

  • Siddhanta : Vérité conclusive qui représente un état de perfection. Représente la conclusion d’une école de philosophie qui est caractérisée par la perfection. S’il manque de cohérence interne cela démontre que la philosophie dont elle est issue est aussi incohérente.

  • Socrate : Philosophe grec qui enseigna à Platon et qui est reconnu comme l’un des principaux pères fondateur de la philosophie occidentale.

  • Soukha : Plaisir temporaire.

  • Soura : Autre nom pour les devas et signifie ceux qui vont vers la lumière. Par opposition aux asuras qui sont de nature matérialiste et qui n’ont pas le réflexe d’aller vers la lumière.

  • Susupti : L’état de sommeil sans rêve.

  • Svadarma : Le dharma qui incombe à chacun (devoir particulier à chaque personne selon sa condition présente).

  • Svapna : Le niveau de conscience à l’état du rêve.

  • Svarupa : La nature intrinsèque. Se réfère surtout à la nature éternelle de l’âme qui souffre au contact de la matière et obtient la joie spirituelle lorsqu’elle est reliée à l’Absolu par les principes spirituels du yoga.

  • Sutras : Courts aphorismes qui essaient de donner le maximum de connaissance dans un minimum de mots. Cela se compare aux fameuses formules mathématiques, telles que E=mc2 de Einstein. Les sages de l’Inde codifiaient leurs connaissances dans ces courts sutras. Pour en révéler toute la signification ils devaient être redécodés. On retrouve aujourd’hui une certaine analogie avec l’encryptions des ordinateurs. La plupart des grands textes philosophiques de l’Inde sont encodés dans divers sutras;  yoga-sutras, nyaya-sutras… Les six grandes écoles du védanta ont six interprétations différentes  du fameux texte qui s’appelle le védanta-sutras.

  • Tattva : Littéralement : tat signifie cela et tva signifie l’essence de. L’essence de cela, de ce qui est. La vérité. Concept très important en philosophie pour discerner la vérité essentielle des connaissances superficielles et superflues.

  • Tamas-gunas : Un des trois gunas.  Caractérisé par l’inertie, l’ignorance, l’engourdissement, la folie et les ténèbres.

  • Upanishad : Signifie de se rapprocher d’un maître pour bien entendre ce qu’il a à dire. Fait référence aux textes védiques et philosophies primordiales qui en ont la plus grande teneur.

  • Uttama : Très grande foi en Dieu.

  • Vaishya : Classe ouvrière

  • Vasana : Désir latent qui sommeille dans le cœur.

  • Vatsalya rassa : Vatsalya rassa est défini comme étant la tendresse maternelle (ou paternelle) pour Dieu, comparable à l’affection dévouée des parents pour leurs enfants.  Le bhakta, en ce cas, se considère comme le protecteur de Dieu qui tel un enfant divin, doit être constamment protégé, nourri, l’objet de tous les soins.

  • Védanta : Véda signifie connaissance. Anta signifie finalité. A pour but d’apporter la conclusion sur toutes les connaissances spirituelles les plus importantes.   Le védanta est la philosophie spirituelle la plus exigeante et la plus complète de l’Inde. Il y a six principales écoles de védanta.  Advaita-vedanta promue par Shankaracharya est la plus connue. Les cinq autres écoles qui regorgent de grands trésors de philosophies sont pratiquement inconnues en Occident. Un des buts du yoga personnel est de mieux les faire connaître.

  • Védas : Signifie connaissance et se réfère aux textes traditionnels de l’Inde. Ils sont dits être manifestés depuis plusieurs millénaires mais selon les grandes traditions comme le védanta, la connaissance spirituelle est éternelle. Alors les védas existent depuis toujours. Il y a toujours quelques controverses à savoir quels sont les textes qui se réfèrent directement ou indirectement aux védas. Dans les traditions du védanta vaishnava, tout texte qui est directement en relation avec les conclusions du védanta, tel que la Bhagavad-Gita, fait partie des védas.

  • Vijnana : Réalisation ou accomplissement. Connaissance qui a été assimilée comparativement à jnana qui se réfère souvent à une connaissance théorique et qui n’a pas encore été assimilée, comprise et mise en pratique.

  • Vijnanamaya : Quatrième niveau de conscience selon les principes du Panca-Kosha. Se caractérise par une attitude méditative et contemplative. Souvent traduit comme étant le niveau transpersonnel par lequel on essaie de transcender les limitations du mental et de l’ego.

  • Vishnu : La Personne Suprême présente en toute chose.

  • Viveka : Discernement

  • Vritti : Une vague dans le lac de l’esprit. Mouvement, fonctionnement, activité du psychisme

  • Yama : La première étape de l’asthanga-yoga de Patanjali Maharshi concernant la perfection éthique. Les refrènements, mot qui vient d’une racine YAM signifiant brider, dompter, tenir en main, se réfèrent à la maîtrise des impulsions matérielles, inhérentes à tous les êtres vivants, communes à l’homme et à l’animal. Ils sont au nombre de cinq : ne vouloir aucun mal à aucun être vivant (ahimsa), ne pas s’écarter de la vérité (satya), ne pas s’approprier illégalement ce qui ne vous appartient pas (asteya), la continence (brahmacarya) et ne pas être possessif (aparigraha).

  • Yajna : Sacrifice, qui peut se manifester de façon rituelle ou autre.

  • Yoga : L’art de se lier à l’Absolu.

  • Yogi : Celui qui pratique le yoga.

  • Zundel, Maurice : Penseur chrétien du vingtième siècle